Le mashup en bibliothèque : plus qu’un simple gadget ?

Si vous surfez un peu sur le web, vous avez forcément déjà vu des exemples de mashup, comme des sites touristiques (Trivop mixe GoogleMaps et Tripadvisor) ou une carte pour trouver les Vélib’ disponibles près de chez vous (les Lyonnais ont aussi droit à leur site).

Un mashup (ou mash-up, ou « application composite » d’après wikipédia) est une application créée en utilisant d’autres applications indépendantes (souvent des applications typiques du web 2.0 comme Googlemaps pour la localisation, Flickr pour les images, Wikipédia pour les informations, etc.). Si le mashup est possible, c’est parce que les concepteurs des différentes applications web ont laissé la possibilité à ces applications de communiquer entre elles, et mettent même souvent à disposition des API (interfaces de programmations) pour fabriquer ces mashups.

L’application web la plus fréquemment utilisée pour créer des mashup est GoogleMaps, puisqu’elle permet très facilement de créer des applications pertinentes de géolocalisation. Le monde des bibliothèques n’échappe pas à la règle et on en trouve des exemples originaux :

  • La cartoguide du blog everitouthèque permet de visualiser sur une carte GoogleMaps la liste des guides géographiques disponibles dans les médiathèques du Pays de Romans.
  • La Skokie Public Library dans l’Illinois propose un service de bibliobus. On peut consulter sur une carte GoogleMaps les horaires de passage du bus, et un simple coup de téléphone permet de réserver un document.
  • Cécile Arènes, rédactrice du blog LiberLibri, a elle créé une carte des bibliothèques 2.0 en France.
  • La bibliothèque numérique de Roubaix alimente une exposition sur Van der Meersch en proposant une carte interactive sur les lieux qui ont compté dans sa vie.

Mais un des mashup les plus ambitieux, propres à l’univers des bibliothèques, est le projet bibli.othequ.es lancé par Damiano Albani. Cet outil, qui veut remédier à l’austérité des OPAC 1.0, mélange un accès aux catalogues de bibliothèques, aux pages des principaux vendeurs en ligne comme Amazon, Chapitre ou la FNAC, et un plugin pour navigateur.  Lucie a fait un très bon article à ce sujet.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Découvrir le web 2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s